Association Tempo Soleil - Rue Marceau Brès - 26200 Montélimar - 04 75 00 06 68 - info@temposoleil.com

  • Wix Facebook page

Partenaire spectacles

RODA DE SAMBA / PAGODE

guitare, chant, percu do Brazil

 

mardi (hors vacances scolaires)

18h30 à 20h00 tous niveaux

20h30 à 22h00 répétition groupe Sambazar
 

tarif 230 € + adhésion annuelle de 10 €
 

SAISON

2019/2020

 

à partir du 18 septembre

Avec Sabine Schaechtelin et Gabril Marques

musiciens, font partie de nombreux groupes

Les cours
La roda de samba est un style populaire brésilien traditionnel très convivial qui consiste à l’aide d’un répertoire populaire de passer un moment musical autour d’une table. Cet atelier de chant, rythme et harmonie vous propose d’explorer la roda de samba sous tous ses aspects en se familiarisant avec ses conventions et traditions.

1- technique vocale appliqué au chant populaire brésilien animé par Sabine Schaechtelin.

2- harmonie et rythmique appliqué à la musique brésilienne animé par Gabriel Marques.

​Le samba pagode

Un pagode est avant tout une petite fête musicale, souvent improvisée dans un bar, au coin d'une rue ou sur une place. C'est une manifestation typique de la vie carioca, qui réunit toutes les générations autour d'un vaste répertoire de chansons brésiliennes.

Le samba populaire de Rio de Janeiro compte de nombreux sous genres, (samba de roda, samba canção, partido alto...) liés aux thèmes abordés ou aux différentes époques de son histoire. Dans cette grande famille, le samba pagode reste une appellation générale, mais désigne plus précisément les sambas à la mode, diffusés actuellement sur les radios brésiliennes.

Les instruments du pagode

On retrouve dans les instruments du samba pagode l'héritage métissé du Brésil: Instruments a cordes européens et percussions d'origine africaine.

Le cavaquinho (petite guitare à quatre cordes), le banjo-cavaquinho et la guitare.

Le pandeiro (tambourin à sonnailles), le surdo de pé et le tantã (tambours graves), et de nombreuses petites percussions comme le reco-reco, le tamborim...